La Nizanerie

Les origines de la Nizanerie

La rue appartient à tous, à nous de se la réapproprier avec de multiples projets, voilà l'idée qui a lancé la Nizanerie en 2013.

Il était une fois une rue qui était un parking sauvage,

En 2013, dans le cadre du projet urbain de l'Ile de Nantes, la ville réaménage la rue Paul Nizan pour y faire passer le bus C5 qui relie les deux pointes de l'ile. De l'espace est libéré pour les circulations douces et d'autres usages.

En parallèle, le collectif Fil, architectes et urbanistes profite de l'appel à projets Nantes Capitale Verte Européenne pour mettre en pratique leur volonté de réappropriation de la rue. Un kiosque est construit. Il deviendra le coeur du projet, où ont lieu événements et ateliers. La Nizanerie est née !

À la conquête de la rue

En 2014, pour pérenniser le projet et la dynamique locale, la Nizanerie devient une association. En 2015, suite à une construction immobilière, le kiosque est déplacé au centre de la rue, lançant un nouvel élan citoyen.

La dernièe Assemblée générale de L'asso
La dernière Assemblée générale de l'asso

La Nizanerie, comment ça marche ?

La Nizanerie ce sont :

  • un conseil solidaire de 5 personnes ,
  • des habitants du quartier motivés et des membres issus d'autres quartiers,
  • deux associations membres, ECOS et le Collectif Fil,
  • et des partenariats avec la ville de Nantes (Espaces Verts, Equipe de quartier, Direction des Associations, Maison de Quartier), Nantes Métropole, la SAMOA, l'aménageur de l'ile de Nantes, des associations (Nous and Co, Eaux Vives, Ilink …)

Tous ensemble, nous avons décidé que la rue Paul Nizan serait la cour d'immeuble du quartier : habitants, associations, commerçants. Ici, nous expérimentons ensemble les possibles, la ville participative avec des espaces conviviaux et des projets collectifs !

Ce que nous avons déjà construit ensemble :

Des moments conviviaux: apéros du jeudi, fêtes des voisins, d'été ou d'hiver rassemblant plusieurs centaines de personnes.

Des ateliers bricolages lors de la Greenweek ou les jeudis rassemblant plusieurs dizaines de personnes.

Création avec Nous and Co d’une Boîte Utile, espace d’échange dans le quartier,

Un composteur collectif où sont déposés les déchets de 30 foyers.

Un jardin collectif expérimental où chacun peut venir jardiner de manière naturelle dans la convivialité

La rue Paul Nizan c’est notre espace d’expérimentation où chacun peut y vivre ses envies et idées :

  • Construire du mobilier ludique: tables de pique-nique, bac à fleur, banc, transat, poulailler
  • Créer ou participer aux ateliers yoga, danse
  • Jardiner, échanger, jouer de la musique ou en écouter, se rencontrer
  • Partager tout simplement une discussion autour d'un apéro,
  • Organiser les événements festifs

Et puis tant d'autres choses encore…

Voir la page participez

un peu de déco

La Nizanerie en quelques dates

  • Avril 2013

    Premier pique-nique de rencontre rue Paul Nizan

  • Août - Septembre 2013

    Installation du kiosque à l’angle Paul Nizan – Babin Chevaye

  • Août 2013 – Juin 2014

    Phase 1 de la Nizanerie : bricolage, jardinage, fêtes

  • Juin 2014

    Démontage du kiosque

  • Juillet 2014

    Création de l’association La Nizanerie

  • Novembre 2014

    Implantation de la boîte utile #1 rue Paul Nizan

  • Avril 2015

    Retour du composteur à la Nizanerie

  • Mai 2015

    Chantier de retour du kiosque

  • Juillet 2015

    Installation du Poule Palace Mail du Front Populaire

  • Septembre 2015

    Ateliers mobiliers participatifs avec Katra

  • Décembre 2015

    Premier concours de soupe à la Nizanerie

  • Avril 2016

    Retour des jardins à la Nizanerie

  • Juillet 2016

    Arrivée d’un coordinateur et nouveaux locaux

un peu de déco

La genèse

D’un appel à projet citoyen à la création d’un espace public, le projet de La Nizanerie à l’initiative du collectif Fil a accueillit de multiples débats, ateliers, événements festifs, proposés par le collectif ou initiés par des habitants. Née de la volonté de révéler un lieu et d’accompagner la création d’une rue au cœur d’un ancien quartier ouvrier, la Nizanerie se veut être un témoin actif de la vie de ce quartier tout autant qu’un acteur de son évolution.

La Nizanerie, initié par l’appel à projet citoyen Green Capitale il a été soutenu financièrement également par la Fondation de France, la dreal, la samoa, et un financement participatif.

Une soirée dans le Kiosque
Une soirée dans le Kiosque

La Nizanerie phase 1 : mars 2013 – juin 2014

La Nizanerie est un lieu et un projet, né en 2013 à l’initiative du Collectif Fil suite à l’appel à contributions Green Capitale lancé par Nantes Métropole, qui soutenait l’impulsion de projets citoyens sur la thématique de la ville durable.

Le projet proposait de transformer la rue Paul Nizan en un lieu de rencontre et de dynamique de projets, construit avec et par les habitants; un lieu d’expérimentation du vivre ensemble au cœur du quartier des Ponts.

Pour le Collectif Fil, il s’agissait d’engager la co-construction d’un lieu de vie qui puisse nourrir une nouvelle vision de l’espace public et de l’urbanisme, construite collectivement sur un territoire apprivoisé.

Projet novateur, hybride, à la forme re-définie à chaque instant, la Nizanerie s’est construite avec le temps, les rencontres et les initiatives de chacun, habitants et associations du quartier.

Ce lieu/projet est une boite à outils qui s’appuie sur trois lieux :

* Lieu du faire – un lieu dans lequel chacun peut participer par l’action, qui favorise l’initiative, l’apprivoisement et l’appropriation de l’espace public

* Lieu ressource – un lieu qui met en réseau des habitants et acteurs locaux, valorise les échanges de compétences, renforce la solidarité et les projets communs

* Lieu relais – un lieu qui met en débat la transformation urbaine et la transformation sociale, relie les acteurs et transmet leurs idées

Au fil de l’année 2013, la Nizanerie est devenu un catalyseur de projets identifié sur le quartier.
Le projet a révélé une pertinence de ses actions face aux besoins du quartier des Ponts :

Par sa dimension sociale :

Le projet a révélé un besoin de structures d’accueil et d’animation qui agissent sur l’espace public, flexibles, ouvertes, centrée sur la proximité et la mise en réseaux des acteurs locaux, en complémentarité de l’offre socio-culturelle existante.

Par sa dimension collective :

Le projet a révélé un besoin de regroupement des associations et des habitants autour d’une entité permettant la mise en partage des expériences, des compétences, des actions.
Il s’agit de favoriser le groupement et le partenariat, la transdisciplinarité, la mutualisation des énergies et des projets, pour améliorer la portée et la qualité des actions locales.

Par sa dimension participative :

Le projet a révélé un besoin d’un véritable outil de concertation qui s’inscrive dans la durée sous la forme d’un système dynamique qui construit et se construit. Il s’agit de créer l’espace du débat, des propositions, mais également de l’action sur l’espace public pour mettre en place un espace citoyen qui puisse interroger et expérimenter tous les domaines d’activité de la cité (culturelle, sociale, urbanisme, environnementale, économique,…). Ces collaborations font l’objet en particulier d’une action pédagogique pour mettre en relation les différents acteurs (habitants, associations, institutions).

Par sa dimension urbaine :

les temps d’échanges et d’activités avec les habitants ont formé une matière analytique très riche pour nourrir les projets de transformations du quartier tout en permettant la revitalisation du cœur du quartier.

La Nizanerie est devenue en juin 2014, un groupement associatif regroupant plusieurs associations et habitants du quartier, elle a de beaux jours devant elle !

Connection