Tout ce qui s'est dit à l'Assemblée Générale !

News postée le 05 juillet 2018

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de la Nizanerie – 28 juin 2018

Une grosse trentaine de personnes a répondu présente à l’appel de la Nizanerie pour son Assemblée Générale. Après s’être chacun raconté à tous un souvenir, bon ou mauvais, avec l’association ou la rue, ce fût l’occasion de présenter tout ce qu’il s’est fait en 2017 et depuis le début de l’année.
Une grosse année donc, chargée en activités, en émotions, en rencontres ! On se rend compte qu’il y a beaucoup de monde à venir profiter de nos évènements et activités, qu’on continue de rassembler des publics divers. En revanche, il a été difficile, surtout ces derniers mois, d’impliquer plus les gens dans la préparation et l’initiative des activités (à l’exception du projet les nuits invisibles qui a rassemblé beaucoup de monde qui s’est beaucoup impliqué). L’association misait sur le retour du kiosque pour y insérer tous les outils de communication et d’implication qui avaient été pensés. Le retard administratif que prend la réimplantation du kiosque a ainsi non seulement affecté l’image de l’association mais aussi son fonctionnement.

1

2017 et 2018 ont vu également l’équipe de la Nizanerie grandir, passant de 1 salarié à 2, puis jusqu’à 4 personnes en ajoutant une volontaire en service civique et un apprenti. La Nizanerie co-encadre en plus avec Unis Cité depuis septembre une équipe de 6 puis une deuxième de 4 volontaires de la transition énergétique.
Plus de monde dans l’équipe a été l’occasion de mener plus d’activités, de porter le changement de fonctionnement souhaité dans l’association en accompagnant mieux l’autogestion (bien que la marge de progression soit encore grande). Malgré tout, on se rend bien compte qu’avec son côté touche-à-tout et des emplois partiels précaires la charge est lourde pour les membres de l’équipe.
Le choc de la fin des emplois aidés a d’ailleurs affecté de plein fouet l’association, en plein recrutement à ce moment-là.

partenaires nizanerie titre

Pour plus d’information sur chaque domaine d’activités et moins de blabla sur cette page, vous pouvez retrouver le rapport d’activité 2017 en cliquant ici.

Depuis la dernière AG il y a un an c’était également l’expérimentation d’un nouveau modèle de fonctionnement avec des apéros mensuels ouvert à tous, temps de propositions et d’orientation de l’association légitimant le rôle des usagers de la rue, un Conseil Solidaire plus réactifs qui suit le quotidien de l’équipe et prend les décisions avec les éléments des apéros mensuels, et une équipe qui anime ce fonctionnement, les activités et la communauté des usagers et bénévoles, en tâchant de prendre le moins de décisions possibles.
Les apéros mensuels ont connu une affluence relative au lieu de réunion. S’ils furent souvent des succès dans la rue par beau temps, ils attiraient globalement moins de monde et surtout moins de nouvelles têtes lorsqu’ils se déroulaient par mauvais temps dans un café du quartier, la faute à la barrière symbolique de la porte à franchir. Ce qui nous fait tout de même dire que le projet de la Nizanerie d’intervenir dans l’espace public fait sacrément sens !
Les 5 membres du Conseil Solidaire, novices en gestion d’association, ont assuré toute l’année ! Il a fallu un temps d’adaptation pour comprendre ce qu’est la Nizanerie et ce qu’on peut en faire. Ils ont beaucoup appris, des amitiés fortes se sont nouées ! Ceci dit, ils ont aussi joué le rôle de super-bénévoles et ont eu tendance à remplacer des bénévoles qui ne se présentaient pas lorsque l’on en avait besoin et cette année a aussi pu être fatigante pour eux. Beaucoup d’entre eux déménagent prochainement. On en arrive à la situation où tous les membres du CS s’arrêtent, l’heure de trouver de nouvelles forces motrices à l’association pour porter haut ses valeurs !

Un nouveau CS à constituer donc mais aussi d’autres défis pour l’association : le retour du kiosque à faire valider par la Ville et surtout une réunion en octobre avec différents services pour statuer sur nos financements futurs et la convention d’occupation de l’espace public.
Le Conseil Solidaire élu à cette AG est donc un CS de transition, pour explorer, avec l’appui d’anciens de l’asso, les différents scénarios pour l’avenir, avant une nouvelle AG une fois les décisions prises par la Ville.

DSC 2146

Avant l’élection, on saisit le moment d’être nombreux réunis pour aider le nouveau CS et apporter un peu d’eau au moulin des tâches à venir. Alors on se divise un petits groupes pour réfléchir à ce qui peut se passer à la Nizanerie l’hiver, à ce qui compose un temps de permanence dans la rue sans kiosque et on dresse un inventaires des ressources, compétences, savoir-faire dans nos réseaux. Ensuite on se redisperse pour nourrir les 6 scénarios envisagés pour l’association, qui formera une base de travail pour le CS

Puis le moment tant attendu (et tendu pour certains !) arrive : l’élection du nouveau CS. 7 mains finissent par se lever, savant mélange d’anciennes de la Nizanerie voire même fondatrices, d’usagers fidèles et de petits nouveaux à la grande motivation !
Ils se nomment Amélie, Anne-Lise, Aurélie, Jonas, Pierre-Yves, Pierrick et Yannick ! On les applaudit et on boit à la santé de la Nizanerie, faudra pas l’oublier !

DSC 2143

Connection