Retour sur l'apéro-mensuel de mai

News postée le 08 juin 2017

Le temps permet cette fois-ci de se réunir dans la rue, les gens arrivent petit à petit et on est le bon nombre pour compléter la table de pique-nique. Etaient présents : Céline, Ronan, Axel, Pierre, Théophyle, Sarah A, Emilie, Sarah I, Léa, Loïc et Mathieu.

On commence par un balayage rapide de l'actualité de l'asso : le jardin s'épanouit avec ses buttes et sa fière spirale aromatique et l’arrivée de l’eau ; la construction de transats a été entamée à la conciergerie et seront prêts pour la fête de la musique ; le groupe construction poursuit ses réflexions sur le futur kiosque et va visiter une casse pour inspecter des caisses de camion, base de structure possible facilement modulable ; Lieux-dits investit la rue avec une flopée d'artistes le dimanche 11 juin avec l'évènement A la Rue Tous ! ; Enfin, l'AG de l'asso c'est bientôt, le mardi 27 juin et, dans la foulée du dernier apéro mensuel, on souhaite continuer à parler de la restructuration de l'asso (sans plan social…)

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on se met en ligne debout pour prendre notre température : on forme une échelle en se plaçant les uns par rapports aux autres selon d'abord notre forme du jour, puis selon l'intensité qu'on perçoit de l'asso, selon le temps qu'on a à y consacrer et selon le temps qu'on aimerait y accorder.

Programme de l'été 

Des séances de yoga sont prévues en juillet toutes les semaines, potentiellement en août mais d'autres activités vont peut-être le remplacer : méditation, acroyoga, sophrologie…

Le samedi 8 juillet se tient un évènement à l'initiative des « anges-gardiennes » de la boîte utile, accompagnées par la Nizanerie : un « loto dont vous êtes le héros ! ». L'idée est en qu'en plus des lots collectés auprès des commerçants et entreprises, chaque participant amène un objet (mais quelque chose qui puisse servir) à transformer en lot. Ce sera un loto festif, animé par quelqu'un du genre comdéien ou crieur de rue. Le loto sera suivi d’un temps festif autour d’un mix reggae – ska et autres musiques venues d’ailleurs ! 

Axel, stagiaire à la Nizanerie pour 3 semaines, est chargé de lancer des pique-niques dans la rue le dimanche soir. L'idée est d'avoir des temps conviviaux réguliers tout l'été pour oublier le blues du dimanche soir, sans autre motif que la plaisir de se retrouver et de se rencontrer. Lancement le dimanche 18 juin.

Ensuite des idées sont échangées pour remplir la saison estivale et comme d'habitude les idées fusent !

Théophyle, ingénieur agronome passionné d'aquaponie et de réemploi nous propose de réaliser un bac d'aquaponie pour le jardin à moindres coûts. L'idée fait son chemin, les plans sont déjà là et devrait se concrétiser rapidement !

Il propose aussi une ballade dans la rue pour apprendre à repérer des ressources là où l'on voit généralement des déchets, avec des idées de réemploi derrière.

Pêle-mêle, on parle aussi de :

- faire une soirée camping à la Nizanerie

- réaliser un système simple à base d'awalé pour l'arrosage des plantes par les bénévoles, que les gens sachent si quelqu'un est déjà passé.

- tester des équipements, des usages de la rue et du futur kiosque

- prévoir des activités avec les enfants : une crèche ouverte ?

- construire un parking à vélo

- organiser une dégustation de fromages et vins, voire même avec Appala de plats vegan

La Nizanerie, qu'est-ce que c'est et pour qui ?

Chacun a une raison différente de venir ou de s'impliquer à la Nizanerie, c'est la richesse du lieu et de l'asso. Pour trouver une définition collective on tente de s'expliquer tous les uns aux autres ce qu'est ce « truc » hors norme. Ainsi la Nizanerie c'est :

une asso conviviale de quartier, de jardinage et de bricolage

un lieu des possibles

un espace partagé et de partage

un lieu qui donne envie de s'arrêter et d'échanger avec des gens différents de soi

une école d'art de vivre le quartier

là où à partir de la rue on peut parler de la ville

un espace de rencontres et d'apéros

une occasion pour faire avec ses mains pour et avec les autres

un lieu d'apprentissage : t'es novice viens quand même !

un espace réellement participatif

là où on n'est pas que dans le faire, où on nous permet de penser

un lieu où on bricole et passe du bon temps avec des gens qu'on ne connaît pas

là où on peut laisser sa patte

un grand perron sans barrière

 On se demande comment réussir à toucher son voisin, toucher des gens au-delà de notre classe sociale, de notre tranche d'âge, d'autres usagers de la rue (skaters, familles, gens posés sur les chaises). Il en ressort qu'en dehors de disputer aux témoins de Jéhovah le terrain du porte-à-porte, il est aussi nécessaire, pour amener les gens qui ne considèrent pas la rue comme une extension de chez eux à l'investir, à d'abord leur proposer un évènement en lien avec leur intérêt ou leur passion.

 Outils de communication 

Pour livrer la rue aux habitants et usagers du quartier, encore faut-il qu'ils comprennent ce qui s'y joue et ce qui y est possible. Un des gros chantiers de la Nizanerie des prochains mois est de mettre en place des outils de communication physiques dans la rue et des outils numériques en ligne qui permettent de s'informer, de s'organiser et de décider.

Tout le monde n'a pas l'habitude des outils web, tout le monde qui passe n'est pas adhérent, tout le monde a plus ou moins d'aisance à l'écrit ou à l'oral, mais tous doivent pouvoir exprimer leurs envies et leurs points de vue sur la rue et l'activité de l'asso.

Le nouveau salarié remplaçant Loïc aura a charge de mettre en place et d'animer ces outils. On en discute en petits groupes d'interviews mutuels pour déblayer le terrain et réfléchir à comment franchir des obstacles.

Sur le plan physique on parle d'installer un mode d'emploi de la Nizanerie pour expliquer l'accompagnement des projets, des murs d'epxression, une boîte à idées, un calendrier des activités. On pense à un sytème de gravure sur bois qui fasse ressortir des lettres comme si elles étaient collées. Ainsi, les messages restent visibles même taggés, et on peut légèrement poncer pour faire dispraître la peinture.

Sur le plan virtuel l'unanimité est partante pour étendre l'outil collaboratif trello (déjà utilisé pour le groupe construction) à toutes les activités et projets de la Nizanerie. On pense aussi à faire venir l'aso VLIPP qui réalise des courts-métrages sur les alternatives nantaise, pour réaliser un tuto vidéo de la Nizanerie.

Bref, encore plein d'idées pour alimenter l'AG du 27 juin et les activités de la rue !

Connection